FR | EN

Qui

sommes nous ?

le projet

Anaké

Anaké signifie en « Mina » (dialecte parlé en général en Afrique, au Sud du Togo) : tasseaux ou branches de bois brûlés et transformés en charbon afin de permettre aux familles de préparer leur repas.

Cette définition, pouvant être interprétée de plusieurs manières, nous semblait être une belle image autour du matériau principal, reliant le bois et la plupart de nos pièces uniques, avec l'idée que nous vivons également de cette passion pour l’art tribal et ethno-contemporain.

En donnant une belle occasion à de jeunes talents français et africains de s’exprimer et de créer tout en gagnant leur vie grâce à leur art, nous espérons qu’Anaké brûlera très longtemps pour tous les acteurs de notre projet.

Le rêve d'une rencontre : une coïncidence, pas un hasard

Fabien, directeur du Groupe Moniteur en région Ouest pendant 15 ans, rêve d'art depuis sa tendre enfance et son goût prononcé pour la création l'a amené à développer ce projet avec passion. Sa compagne Olivia, artiste née à Lomé au Togo, l'accompagne naturellement dans la réalisation de ce rêve.

Cette rencontre donne naissance, le 8 novembre 2011, au projet Anaké, qui signifie « le bois duquel on se chauffe ».

Si l'on élargit le champ des recherches, on trouve que le mot grec anankè signifie « nécessité ». Ce nom personnifie la Nécessité comme telle, instance inflexible gouvernant le cosmos, sa genèse, son devenir et la destinée humaine (Pythagore, Empédocle, Leucippe, Platon), voire la divinise d'une certaine façon (poèmes orphiques, Parménide). [Réf : Universalis, Lucien Jerphagnon]

La rencontre d'Olivia et de Fabien, comme la rencontre de l'art africain et de l'art contemporain serait-elle donc une nécessité ? L'art ethno-contemporain est inspiré de l'art tribal, les deux sont indissociables. Quoi de plus beau qu'une statue lobi ou un nok en terre cuite posé sur un meuble contemporain aux lignes épurées ?

Le tout, c'est d'oser dépasser ses appréhensions face à ces œuvres et à leurs mystères. Car pour aimer l'art premier, il faut d'abord comprendre sa fonction précise ; comme par exemple la statuette ou la statue et son rôle moral et spirituel, ou bien le masque, qui impose le respect des règles ou des lois coutumières. Chaque pièce représente l'histoire d'un individu, d'une famille, d'une tribu ou d'une ethnie.

Anaké – Vente d'art tribal et ethno-contemporain – Magasin à Nantes et boutique en ligne : œuvres d'art, antiquités, objets de décoration, mobilier, bijoux…