FR | EN

Ethnie Kota

Reliquaires Kota

Les Kota sont installés au Gabon depuis plus d'un siècle. Ils sont arrivés pendant les migrations Bantous. Etant un peuples habitué à vivre de chasse et de pêche, ils se sont installés dans la forêt équatoriale dans le Nord-Est du Gabon. Ils sont un groupe principal, qui regroupe plusieurs sous groupes répartis sur l'ensemble du territoire. Lorsque les Colons sont arrivés, une guerre s'est déclarée entre ces derniers et les Bakotas qui ne voulaient pas se laisser coloniser. Le premier grand rassemblement de villages Bakotas : Kemboma (du Français campement)se trouvait non loin de l'actuel Mekambo. Très bon chasseurs et très habiles dans la poterie, le travail du fer (il existait des clans de forgerons), la fabrication des armes qu'ils utilisaient lors des guerres interclaniques. 

Les reliquaires KOTA font partie des objets les plus remarquables des arts premiers.. Venus du Cameroun, les Bakote émigrèrent vers le Congo au XVIIe-XVIIIe siècle. Ce déplacement Nord-Sud entraîna de nombreux contacts qui firent évoluer la statuaire vers ce qu'on peut nommer le baroque Kota.

 Seule la tête est figurée. Le reste du corps est un losange de plus faibles dimensions qui sert à rattacher l'objet au panier en vannerie des reliques. Figure en deux dimensions, la statuette Kota est une planche en bois sur laquelle sont fixées, à l'aide d'agrafes, des feuilles de cuivre et de laiton.

Parfois, sur d'autres modèles, certaines parties du visage sont réalisées avec de fines lamelles de métal serrées les unes contre les autres. Convexes ou concaves, avec ou sans front, sobres ou finement ciselées, ces statuettes, aux apparences si schématiques, recèlent un incomparable pouvoir expressif.

 

Anaké – Vente d'art tribal et ethno-contemporain – Magasin à Nantes et boutique en ligne : œuvres d'art, antiquités, objets de décoration, mobilier, bijoux…